Information numérique et écologie

« N’imprimez ce message que si nécessaire, pensez à l’environnement ! » Qui n’a jamais fait cas docilement de cette injonction positive heureux de nourrir une bonne conscience citoyenne ? En s’affranchissant du papier, le monde digital offrirait un media pour une « info écolo » ? Oui, MAIS…

Si finalement cette proposition fait son chemin et que nombreux d’entre vous n’impriment pas (ou plus) à tort et à travers leur courrier numérique, ce n’est pas seulement pour éviter d’entendre aboyer Idéfix mais aussi parce que l’on convient qu’un geste simple peut avoir un véritable impact sur nos forêts.

Alors, allons plus loin ! Si soudainement le monde « virtuel » numérique s’imposait à vous dans toute sa réalité. Plantons le décor et rappelons que cette activité génère d’importantes émissions de gaz à effet de serre (l’équivalent des émissions de l’aviation civile !) parce qu’il y a 9 milliards d’appareils actifs sur terre, 45 milliards de serveurs et 800 millions d’équipements réseaux ! Savez-vous que « 10 milliards de mails en moyenne sont échangés par heure chaque jour dans le monde, soit la production électrique de 15 centrales nucléaires pendant une heure ? » Oui c’est ça, ça fait beaucoup ! Ou encore qu’ « une entreprise de 100 personnes génère chaque année 13,6 tonnes d’équivalent CO2 avec son courrier électronique soit l’équivalent de 14 allers-retours Paris et New-York » ?

Je sens que certains sont curieux d’en savoir plus, de découvrir d’autres gestes efficaces alors je vais essayer avec une formule simple  « lisez ce guide c’est vraiment nécessaire, pensez à l’environnement ! » :

« Les éco-gestes informatiques au quotidien », un guide pratique pour agir. Bela Loto Hiffler. Préface de Philippe Bihouix

Disponible ICI